La méthode 2017-08-23T16:25:42+00:00

« La méthode »

La formation certifiante et éligible au CPF « DEFI9, Ecrire sans faute » créée par Anne-Marie Gaignard formations est aujourd’hui plébiscitée par de nombreux médias français.

La formation certifiante et éligible au CPF « DEFI9, Ecrire sans faute » est unique car elle permet de simplifier les règles de grammaire et faire de l’apprentissage un jeu et un plaisir.

Cette méthode permet de maîtriser les accords, sans obligation de connaître le vocabulaire académique des grammairiens.

En deux jours (seulement !), les stagiaires apprennent à maîtriser l’orthographe en éliminant jusqu’à 90% de fautes ! En relevant les 9 défis majeurs de la méthode, les participants deviennent autonomes en apprenant à s’auto corriger dans leurs écrits et ils gagnent en confiance.

Le nombre de participants par session est limité à 6 personnes, facilitant ainsi une approche personnalisée.

La méthode certifiante et éligible au CPF « DEFI9, écrire sans faute » fait appel à votre mémoire visuelle, auditive et kinesthésique ce qui permet une assimilation rapide et facile : « j’entends, je vois, je fais ».

Les règles de grammaire et de conjugaison deviennent simples et compréhensibles.

La formation certifiante et éligible au CPF « DEFI9, Ecrire sans faute » s’adresse à toute personne souhaitant améliorer son orthographe et devenir à l’aise à l’écrit.

Cadres, managers, commerciaux, étudiants, la méthode DEFI9 convient à tout public qui se sent en difficulté.

Prérequis : maîtriser la langue française orale.

La grammaire française simplifiée.

Une méthode rapide, facile et ludique.

Test : êtes-vous visuel, auditif ou kinesthesique ?

Les 9 Défis

L’acquisition de la méthode et les dangers des terminaisons en « é, u, i »
Repérer le participe passé dans une phrase et conjuguer n’importe quel verbe à ce temps de conjugaison.
Les accords simples des mots se terminant en « é, u, i »
Utilisé avec avoir ou être, le participe passé obéit à des règles spécifiques.
Les accords difficiles des mots se terminant en « é, u, i »
Le traître : forme pronominale, double auxiliaire, suivi d’un infinitif, il s’agit de déjouer les pièges de la langue.
Les terminaisons en « er »
Les jaloux : ne plus confondre infinitif et participe passé.
Les accords verbes – sujets difficiles
Aucun, la plupart, n’importe quel, une cinquantaine de… dans certaines phrases, il faut être en mesure d’identifier le véritable sujet.
Les mots féminins se terminant en é
« é » ou « ée » ? Savoir orthographier un nom féminin terminé en [é].
Le pluriel des nombres et des couleurs, les mots composés
Savoir orthographier « cent », « vingt », « mille »…

Savoir quand accorder les adjectifs de couleurs.

Les mots déclencheurs de dysorthographie
Apprendre les dangers du lexique visuel (la, là, l’a / ma, m’a…).

Repérer 190 mots ou expressions courantes  ainsi que des homophones (quand, quant, qu’en / tout, tous / leur, leurs…).

Les techniques de relecture par gestion mentale et moyens mnémotechniques.
Utiliser une méthode de relecture inédite pour identifier les principaux accords.

Bilan final